WWW.DIAGONALEDESFOUS.COM
Bienvenue sur le forum des passionnés de trail et ultra !

Si vous n'êtes pas encore inscrit , merci de vous enregistrer et valider le mail d'inscription (vérifier aussi la boite spam) afin de bénéficier de toutes les fonctionnalités du forum. (Moteur de recherche, Ecrire ou répondre à un message, voir les nouveaux messages depuis votre dernière connexion, être averti des réponses à vos messages, éditer votre profil et consulter celui des membres.....)

Si c'est déjà fait, connectez vous à l'aide de votre pseudo et mot de passe...

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur connexion puis "récupérer mon mot de passe" et suivez les instructions...

A tout de suite Wink

Sportivement,

Olivier


CALENDRIER ENTRAINEMENT ET PREPARATION TRAIL / ULTRA TRAIL
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion






Sommaire du forum
Calendrier TrailsDiagonale des fous

Partagez | 
 

 le TDB 2011 à lau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sengreve
Membre Actif(ve)
Membre Actif(ve)
avatar

Masculin Nombre de messages : 1212
Age : 43
Localisation : plateau caillou

Infos/Résultats
VMA:
Niveau:
Proch. course:

MessageSujet: Re: le TDB 2011 à lau   Ven 28 Oct - 10:26

bravo pour ta course !!
Revenir en haut Aller en bas
lau97470
Membre Timide
Membre Timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 10
Age : 35
Localisation : Saint Benoit

Infos/Résultats
VMA: 13.5
Niveau: Jaune - Débrouillard(e)
Proch. course: TDB 2012

MessageSujet: le TDB 2011 à lau   Ven 28 Oct - 9:50

Salut à tous,

Alors pour moi l’aventure trail a commencé l’année dernier lors du trail de bourbon de ma moitié. Après 12 mois d’entraînement plus ou moins réguliers ponctué de vacances au mois de juin quiont été dévastatrices sur mon plan d’entraînement, je me présente mercredi à la
remise des dossards au stade de la redoute. Bracelet au bras et sac de cadeauxsur le dos, je rentre chez moi déjà prêt à en découdre avec ces 92.8kms du trail de bourbon samedi matin.

Petit camping à Cilaos le vendredi entre amis permettant de décompresser avant mon premier ultra trail .Nous sommes 6 au camping qui prendront le départ ce samedi 15 octobre 2011 et les pronostics vont bon train dans la soirée , je leur dit en rigolant que sije les rattrape ca voudra dire que ca va pas du tout pour eux car je suis le moins rapide de tous !!

Petit sommeil jusqu’à 3h00 du matin et puis impossible de rester plus longtemps sous la tente, l’adrénaline est là et on doit se préparer pour monter vers le stade ! Préparation des sacs, massage des cuisses , nokage des pieds, enfiler ses chaussures , petit déjeuner copieux (5 pains au lait, 3 verres de jus de fruit, 1 doliprane car j’ai attrapé légèrement froid la veille) puis direction vers le stade.

On se masse tous vers le contrôle des sacs et le temps est frisquet ce matin, vivement que la course commence. Une fois le contrôle des sacs passé, on passe le temps entre amis à se chambrer pour essayer de décompresser en attendant le départ. Je sais de toute façon que je resterais dans la fin de peloton car je ne compte pas courir sur cette course mais plus faire de la marche active.

Stade Cilaos : On attend, il est 6h20 et enfin le départ est donné, je suis bien dans le fin de peloton mais je trottine jusqu’aux VVF puis marche active. Et là je ne vois plus aucun de mes amis, juste un seul qui est environ 200m devant. Je maintiens une marche
active et je commence à avoir chaud et décide de retirer mon coupe-vent. A ce un moment je perds mon gobelet fourni par l’organisation, heureusement qu’un coureur me le fait remarquer et récupère ce gobelet qui je le pense va me permettre de profiter des ravitos (effectivement je pensais qu’il n’y avait pas de gobelets jetables sur les ravitos vus qu’ils nous avaient fourni celui-ci, et bien non pas besoin du gobelet !!!!!!). A la petite descente de la roche merveilleuse vers le bloc, je me mets à
trottiner et entraîne Julien celui qui était 200 m devant moi dans la montée de la roche merveilleuse. On arrive au ravito du bloc et on profite pour prendre coca et bananes pour la montée qui nous attend, 1 heure de course pour le moment je suis dans le timing prévu.. Puis départ pour l’ascension vers le gîte tranquillement sur un rythme cool pour ne pas me griller, je sais que la course est longue. Montée du bloc en 2h20, total de 3h20, toujours dans le timing prévu et en plus le temps est avec nous, magnifique soleil mais il fait un peu
frais.

Prise de coca et ravito en eau au gite et zou direction cap anglais. Je suis surpris que le sentier soit sec et me mets donc à accélerer un peu en descendant vers le cap anglais mais à l’approche de celui-ci la boue apparaît et devient de plus en plus présente et nous oblige donc à ralentir le pas. Arrivé au cap anglais, je suis dans le brouillard et la va commencer une descente dans la boue en file indienne
jusqu’au stade !

Arrivée au stade à 12h17 soit 2h30 pour descendre au lieu des 1h45 prévus dans mon plan de marche et au total 6h de course dèjà, que ca passe vite !!!!!

A Hell-Bourg, ma moitié nathalie m’attend et je profite donc pour manger correctement au ravito, et surtoutnoker mes pieds car je redoute des échauffements sous ma plante de pieds et apparition d’ampoules. Premier constat, ça a l’air d’aller pour le
moment, pas de bobos !

Bon il faut repartir pour la partie que j’appréhende le plus, la traversée de Grand Sable ! Je suis resté trop longtemps à ce ravito et repars donc après 40 min de pause !

Je trottine jusqu’à ilet à vidot en descente puis reprends mon rythme en montée qui est lent mais ne m’épuise
pas !

Dans la montée vers Scout, un hélico de la gendarmerie nous survole de très près et ça n’et pas des plusagréables avec le temps qu’on a (brouillard et pluie fine) ! On comprendra 400m plus loin en croisant une équipe de secours portant un coureur la jambe bloquée dans une attèle ! Bref cette montée que je redoute tant ne se déroule pas trop mal, le temps frais doit y être pour quelque chose et je finis
par arriver à Scout à 17h15 soit 4h15 pour faire cette partie !

De nouveau je retrouve nathalie sur ce ravito, ca fait du bien de la voir ! Au ravito je prends de la soupe,coca et fruits pour me requinquer un peu ! Mais je sais que je doischanger de chaussettes, car on a atteint les quasi 40 kms et pour moi cela s’impose si je ne veux pas d’ampoules ! Donc nokage des pieds et changement de chaussettes, il faut que je reparte au plus tôt car je suis en retard sur mon timing et ne voulait pas descendre vers Aurère de nuit !

Je commence la descente vers Aurère à 18h00 soit après 45 minutes de pause et je suis frigorifié car au ravito de scout il y avait du brouillard et le départ est glacial ! Il me faudra plus de 10 minutes avant de me réchauffer complètement. Au bout de 30min de
descente la nuit est là et j’allume donc ma frontale ! Je me sens super bien et décide d’accélérer dans cette descente, je trottine donc mais imagine dèjà le coup de bambou qui m’attend quelque part sur le parcours car il est commun de se sentir super bien et 2h plus tard d’être en carafe dans le sentier. Le passage par le bassin la noix au lieu de la passerelle remet les choses au point, il faut ralentir et ne pas se griller. J’arrive donc à Aurère en ayant doublé bcp de monde en 2h15 soit 15 min de plus que prévu par rapport à la nuit !
Je décide de ne pas trop traîner à ce ravito mais de légers échauffements commencent à se faire sentir sous mes pieds ! Après coca et soupe, c’est reparti pour Deux-Bras ou je compte me faire un bon repas pâte + poulet car le sucré commence à me dégoûter et J'AI FAIM! J’entame la descente vers Deux bras seul et ne trouve quasi personne sur le sentier, et mes pieds commencent à me faire
souffrir, je ralentis donc le pas et un coureur me rattrape . On va discuter et marcher ensemble jusqu’à Deux-Bras, cela fait du bien d’avoir un compagnon de route la nuit. En plus, je trouve que ma frontale a baissé en intensité et pense que mes piles ont faibli !

Arrivé à Deux-Bras après 1h40 de descente à 22h15, je me rends compte que les barrières horaires vont être justes pour moi et décide donc de ne pas prendre de repas chaud et salé car sinon les carottes seront cuites !

Je veux du coca mais on m’indique qu’ils n’en n’ont plus et qu’il ne reste que du dynamalt, allez va pour le dynamalt , il me faut des forces pour monter Dos d’Ane !!!

Après 15 min de pause au ravito il est 22h30, je me décide à attaquer Dos D’Ane sans trop d’appréhension, je connais ce sentier mais jamais fait avec plus de 50 bornes dans les jambes !

Je prends un rythme cool pour la montée afin de ne pas m’épuiser et gravis progressivement jusqu’à l’échelle ! Puis gros coup de bambou, ce que je redoutais dans la descente euphorique vers Aurère arrive, mon corps ne répond plus, j’ai l’impression d’être sans énergie et je n’avance plus, les pauses sont multiples et mon calvaire commence No No No !

La boisson iso ne passe plus et je n’ai que ca car au ravito de Deux-Bras je me suis dit « remplis tes deux bidons en iso car tu vas monter dos d’ane », grosse erreur !!!!!
Et puis tout à coup une forntale descends à ma rencontre et me dis « ca va Laurent ??? »
Etonné je lui demande qui il est car il m’éblouis avec sa frontale, et c’est mon responsable du boulot qui a deja fait le GRR et qui
en regardant le pointage à Deux-bras est venu pour m’encourager ! bref ca fait du bien de voir quelqu'un qu'on connait quand on est dans la galére dans dos d'ane. Il va m’aider à gravir la fin de la montée plus rapidement en marchant devant moiet en me donnant de l’eau sans boisson iso , un vrai régal cheers cheers !!!!!!

Montée de Dos d’ane réalisée en 2h30 et je retrouve nathalie à la fin du sentier, elle me voit mal et de plus je suis en retard sur le timing prévu ! Moralement et physiquement je suis au plus bas, qu’à cela ne tienne, je prends 2 jus, grignote 1 pain au lait ,nokage des pieds et je lui dis que je descends jusqu’au pointage de Dos d’ane au départ du sentier Kalla et en fonction du timing je verrais ce que je fais car je connais parfaitement la partie restante ensuite et mes temps de passage même en carafe !

Le départ est difficile et mes pieds recommencent à me faire souffrir, je tiens avec une frontale faible (qui ne l’était que partiellement, c’était en fait juste la manivelle servant à régler l’intensité qui avait bougé à l’arrière de ma tête mais bon ca je m’en rendrais compte qu’au prochain ravito). La descente vers le chemin ratineaud n’est que calculs dans ma tête pour évaluer si je peux finir ce trail dans les temps surtout pour le Colorado ! Après 1h30 de descente j’arrive au pointage de dos d’ane, change mes piles de frontale, prends coca et fruits ! Il est 2h30 du matin, et je me dis qu’il me reste 7h30 avant la fermeture du poste du Colorado et que si j’accélère je peux le faire !!! J’entame donc la descente kalla avec confiance, j’ai reconnu ce sentier plus de 6 fois cette année, je commencedonc à bien le connaître !

Ma frontale est de retour en mode phare et j’accélère dans la première descente et première montée puis reste bloqué dans les descentes suivantes par un petit groupe qui ne descends pas vite du tout ! Je leur demande dès que c’est possible le passage et
continue ma descente vers la possession du mieux que je peux mais mes pieds ne me lachent pas et ca commence à être extrêmement douloureux !

Après 2h15 de descente, je suis à la possession au ravito, pointe et me ravitaille rapidement !!!

Je repars de suite vers la grande chaloupe que je dois rallier avant 07h00 pour me laisser 03h pour monter ensuite au Colorado , il est 04h50, ça va le faire !

L’attaque du chemin des anglais est correcte, en montée mes pieds me font moins souffrir mais en descente c’est le calvaire. Tout le long de cette partie, je me mets à redouter la descente vers la grande chaloupe qui risque d'être un supplice pour mes pieds ! Et bien oui plus de 40 min pour faire cette descente au final et je pointe au ravito à 07h00. Je retrouve un ami du départ et décidons d’attaquer la montée vers le Colorado ensemble ! La première partie vers Saint Bernard se fait bien on essaye tous les deux de forcer un peu et on arrive à la boutique au bout d’une heure de montée. La partie jusqu’au ravito du Colorado surtout la route va être une horreur pour mes pieds, le bitume échauffe encore plus les ampoules que j’ai sous la plante des deux pieds et je suis obligé de ralentir même en montée car ça devient insupportable. Je dis à Fabrice de continuer à son rythme car je ne peux aller plus vite ! Je mettrais 2h pour faire la portion depuis la boutique jusqu’au ravito. Je pointe au Colorado à 10h00, 15 min avant la fermeture du poste ! J’y retrouve Nathalie ainsi qu’un autre collègue que j’avais perdu au départ de Cilaos que je pensais être déjà arrivé mais non il arrive 5 min après moi au ravito ! J’ai du le doubler dans la nuit entre dos d’ane et la possession. Je mange quelques sandwichs paté, jambon, ça fait du bien, prends une soupe et décide de repartir au plus vite car deux heures pour descendre vers la redoute ne me semble pas de trop vu l’état de mes pieds ! C’est reparti, j’entame la descente et vais laisser passer bon nombre de coureurs dans celle-ci. J’ai l’impression de marcher sur des braises à chaque pas et la chaleur fait son apparition à mi parcours, que du bonheur Evil or Very Mad !!!
Une douleur commence a apparaître sur le coté externe de mon genou gauche, la compensation au niveau de la marche suite à mes ampoules commence à faire des dégâts !

Après 2 heures de descente, je retrouve nathalie sous le pont Vinh San et franchissons ensemble la ligne d’arrivée au bout de 29h et 45min !

Que ce fut long mais super content d’être arrivé malgré les petits bobos (ampoules) que je redoutais le plus au cours de cette course !

Un bilan musculaire positif, pas de fatigue musculaire ou crampes pendant la course mais ces satanées ampoules qui m’ont embêté depuis Aurère soit pendant 50kms et une bonne hypo dans la montée de Dos d’ane suite à un défaut d’alimentation de ma part !

Maintenant 3 semaines de repos sans course à pieds mais plus du vélo et ensuite reprendre dès la mi Novembre l’entrainement pour améliorer mon temps sur cette course l’année prochaine et trouver une solution aux ampoules sur des distances supérieures à 50 kms.
Revenir en haut Aller en bas
 
le TDB 2011 à lau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWW.DIAGONALEDESFOUS.COM :: Calendrier Trail :: Trail et ultra-trail à l'ile de la Réunion :: La Diagonale des Fous :: Vos Récits...-
Sauter vers: