WWW.DIAGONALEDESFOUS.COM
Bienvenue sur le forum des passionnés de trail et ultra !

Si vous n'êtes pas encore inscrit , merci de vous enregistrer et valider le mail d'inscription (vérifier aussi la boite spam) afin de bénéficier de toutes les fonctionnalités du forum. (Moteur de recherche, Ecrire ou répondre à un message, voir les nouveaux messages depuis votre dernière connexion, être averti des réponses à vos messages, éditer votre profil et consulter celui des membres.....)

Si c'est déjà fait, connectez vous à l'aide de votre pseudo et mot de passe...

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur connexion puis "récupérer mon mot de passe" et suivez les instructions...

A tout de suite Wink

Sportivement,

Olivier


CALENDRIER ENTRAINEMENT ET PREPARATION TRAIL / ULTRA TRAIL
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion






Sommaire du forum
Calendrier TrailsDiagonale des fous

Partagez | 
 

 mon grand raid 2007.....A LIRE !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
POLLUX
Membre Timide
Membre Timide
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 33
Localisation : st andré

Infos/Résultats
VMA:
Niveau:
Proch. course:

MessageSujet: mon grand raid 2007.....A LIRE !   Mar 30 Déc - 22:46

Jeudi 18 Octobre 2007Aprés avoir verifié et re-verifier mon sac plusieurs fois de suite dans l'aprés-midi.....Nous quittons st-andré il est 17h..La route qui nous emmene au depart se fait longue et nous n'arretons pas d'imaginer comment va sa passer la course,qui va gagner,quel temps il fera....assistance mon cousin giovanni..Il est 20h quand on arrive sur le stade du depart a st-phillipe..H-4...Je ne peux pas m'empecher de me mettre la pression a me dire que sa y est..je vais le faire..les heures passent,je n'ai pas faim,le ventre est noué,pas non plus envi de parler,juste concentré...on entre dans le parc fermé alors qu'il est 22h30...encore 1h30 a tenir avant de tous lacher..tous donné...il est 23h58,dans 2min le top depart,et on entamera la 1er journée de Vendredi,j'appelle muriel pour partager ce moment de ma vie que je n'oublierais jamais..gravé dans le tete...10...9...8..la pression monte de 20 crans...7...6...5..4....je n'arrive pas a croire que je suis sur le depart....3....2...je n'arrive pas a entendre le GO !(d'ailleur je ne sais meme pas s'il a eu lieu...j'ai entendu que Marco a decollé avant le top...)je suis bousculé dans tous les sens..sa crie "lachez les lions..."...je n'arrive pas trop a comprendre vers ou il faut courir tellement il y du monde...sa y' est on est partis pour 15KM sur route,au bout de 5min sur route je me retourne et assiste a un moment trés lumineux,derriere moi plus de 1000 lampes frontales...sa en fais de la lumiere,et c 'est trés impressionant....au bout de 6km je sens que sa tire dans les mollets...et dire qu'il y en a encore 142 a parcourir.. j'en peux plus,sa monte en altitude et j'entend ma respiration de plus en plus forte..On arrive au 1er ravito,vite fais je rempli mon sac d'eau,prend des vitamines et repars aussitot apres quelques breves etirements...puis le second...sa va vite....au bout de 16KM on arrive devant le sentier qui monte vers le VOLCAN...7.7KM de pure monté...il est 2h quand je commence a monté,je me dis que sa va aller vite et que l'assistance m'attend deja sur la national prés de la Soucoupe..Dans le debut du sentier tous aller bien,j'arrivais meme a depasser des coureurs par groupe entier...la montée est vertigineuse,je ne vois pas le sommet,et je n'arrive meme pas a l'imaginer....il est 5h du matin,deja 5h de course et..... et le soleil de mon 1er Grand Raid se leve sur l'est.un spectacle que je n'avais jamais vu aupparavent.La mer est rouge...c'est jolie..je peux enfin voir le chemin que j'ai pu faire..je leve les yeux quasiment vers le ciel pour pouvoir voir le sommet....il reste a peu prés 2 KM...mon cousin me texte "alors cousin i assure ?.." je lui repond que oui c'est dure.."t'es mon idole.."me repond t-il.sa me donne un peu de pêche.sa ma relancé plusieur fois pendant la course..Je prend sur moi,c'est tous ce que je peux faire...J'ai une crampe qui me paralise sur place,je me suis allongé comme j'ai pu dans l'herbe encore recouvert de glace, je n'arrive plus a bouger,j'ai mal..une femme me propose du sel.."avec plaisir si sa peut m'aider"..je repars avec la douleur toujours presente mais sa va mieux...
Le soleil est enfin bien haut,mais il fait froid,je suis fier et soulagé d'arriver au premier poste de pointage electronique,ou mes proches aller être informé par un texto de ma position dans la course... et de ravitaillement il est dans les environs de 7H..je prend des oranges et du sucre..et je repars pour a a peu prés 8 Km pour le second poste ou il ya repas chaud et massage..il est 10H environ..je prend le temps de m'allonger,et de me masser le pied moi meme,il ya trop de monde au podologue et je vais perdre trop de temps si j'attend..je suis en retard javais dit 9H a la nationnal.je repars direction l'ORATOIRE DE STE-THERESE.Il y a du faux plats jusqu'a labas..je suis devant, quelqu'un me dit que si sa marche bien en 20min on est au sommet...je ne perd pas trop de temps a reflechir et je me lance dans la montée..effectivement c'est parti assez vite plus de peur que de mal..on entame la descente vers le route national...enfin c'est a quoi je pensais...ce qui ne devait pas arriver arriva..je trouve un groupe de coureur moyen,je decide de faire chemin avec eux..on commence a traversés les pature..sur une petite echele(vous savez qui separent deux cours pour le boeufs..) j'arrive un peu trop vite,le fer recouvert de boue sa glisse( a noter pour la prochaine)..je me foule la cheville...je suis desemparé,je peux plus marcher,quelqun me dit d'arreter parceque sa va gonfler..je lui dit ok..mais je ne m'arrete pas il faut que j'arrive au moin jusqu'a la national..je marche a en perdre la tete..je ne comprend pas pourquoi le chemin est si long,j'essaye de voir au loin une route,une voiture,la nationnal,,que dalle..Tous le monde me depassent au point que j'arrive a me retrouver presque dernier..il est 12H30,je commnence a avoir faim et sommeil..je ne sais pas encore que mon calvaire est loin d'etre fini....j'arrive enfin a la nationnal,je trouve mon cousin,lui explique,,je lui dit que je peux plus...que ma cheville me fait mal et que sa ma beaucoup epuisé...il me demand si je peux pas arriver jusqu'a cilaos......je reflechis,"c'est comme tu veuix" me dit-il...il me fait un bandage a la cheville..d'ailleur il en fais un pour l'autre pied aussi,tant qu'a faire ! il me dit qu'il me reste trés trés peu de temps si je veux continuer,car le poste de pointage suivant est a environ 10min d'ici en courant..ma mere m'appelle,me dit d'arreter si sa va pas,je lui dit que sa va..je decide donc de continuer..j'arrive au poste de MARE A BOUE juste avant la fermeture,grace au bandage et aux encouragements de gio,et de muriel,je repars aprés avoir mangé une cuisse de poulet et des pates..c'est au pas de course que je me dirige vers KERVEGEN...le chemin qui y mene est long,dure,Mare a Boue porte extremement bien son nom...je patoge dans la boue,mes chaussures sont lourdes,mais j'avance..Sur le chemin je rencontre un "zoreil" qui avançait sans etat d'esprit particulier,sa femme s'est cassé la cheville le matin au volcan,(mickael si tu te reconnais)lui ve ralier la Redoute au moin pour sa femme..il ne prend meme plus le temps d'esquiver la boue,il y va !il s'en fou..et sa me fait trop rire.........il est fatigué aussi...On fait chemin avec,il est marrant,me fais rire et me remonte le moral avec ses blagues a 2 bals..mais c'est les meilleurs dans des moments comme sa, je vous jure..depuis Mare A Boue,sa fait 5H30 que je marche,je dois arriver avant ou au plus tard a 18H au pointage de
KERVEGEN..on est les derniers a fermé ce poste...et il est effectivement 18h pile..le coureur qui arrive aprés nous et qu'on avait depassé quelques minutie auparavant est eliminé...trop tard...je prend une soupe tellement chaude que sa me brule la langue..mais sa fait du bien,sa rechauffe,surtous qu'il commence a faire froid...on doit arriver a Mare a Joseph au plus tard a 23H...on a 5H pour y arriver...C'est partis,on s'y lance allumant nos lampes frontale qui transperce la nuit...je ne sais pas encore(et oui je ne savais meme pas !) que je suis entrain de realiser un reve un peu bete mais un reve quand meme...sa monte,sa y est je vois CILAOS mais...c'est haut,et sa continue de monter..je sais pas ou on est en fait jusqua ce qu'on arive au refuge..je suis sur le PITON DES NEIGE,enfin la moitié,il est 20h..il ne savent pas trés bien ou passer pour descendre vers Cilaos,je me dis qu'il y avais un sentier qui descendais plus bas...je trouve leurs itineraire un peu bizare alors je decide seul de faire demi tour...en redescedant je tombe sur les fermeurs,qui me dit que je n'ai pas d'autre choix de remonter d'ou je sors pour descendre vers Cilaos..je reste etonné..surtous que j'avais deja redescendu un bon morceau...a peu pres 30min..je remonte alors,double effort,enfin de la connerie,j'oré du suivre le zoreil vraiment...Aprés avoir remonté ce que j'avais descendu et ce qui aller me couter trés chere,j'arrive enfin au sommet du BLOC...et la encore une vue inoubliable,Cilaos vue du Piton des Neiges...la nuit...superbement eclairé par la lune et ses propres lumieres de la ville...C'est sans reflechir mais vraiment SANS reflechir que "je saute" dans la descente qui mene vers Cilaos..la 1ere partie j'arrive meme a la faire en courant tellement je suis motivé d'arriver en bas...en plus il me reste plus beaucoup de temps avant d'arriver au poste de pointage de MARE A JOSEPH qui ferme a 23h...Je n'oublierais jamais la descente qui ma mené vers Cilaos...Pour moi qui croyait aller vite dans cette descente et rejoindre Mare a Joseph dans les temps,je peux vous dire que j'ai reussi a me poser des "question existentielle" (mdr dany et compagny.....Dos D'ane)et avoir meme eu le temps d'y trouver les reponses ! J'ai l'impression de descendre depuis des jours,ça devait surement etre la fatigue de la journée qui se faisait plus forte que moi,moi qui avait reussi jusque la à la tenir eloignée de mon moral.Je suis touché,je commence a divagué,je n'arrete pas de regardé mon pododmetre,en esperant qu'il arrive a me parler et me dire que c'est fini,qu'on est arrivé...malgrés le manque de resaux j'arrive quelque fois a communiquer avec mon cousin qui m'attend en bas..lui sait deja,je pense, que je ne serait pas dans les temps... j'arrive aussi a parler avec muriel qui n'arrete pas de me remonter le moral,"vas-y pour moi,pour Kenny...pour toi !je sais que tu peux le faire,que tu arriveras,t'es courageux rien que pour le fait d'y avoir osé y participé......lache pas..."
Des heures plus tard,aprés avoir meme dormi quelques dizaines de minutes dans le sentier,par terre,et entendu des voix derriere et meme devant moi...apres avoir vu des lumiere de lampes devant moi que je n'ai jamais reussi a rattraper...j'arrive ENFIN au poste de Mare a Joseph.....Desorienté..fatigué...il me propose une boisson...j'accepte...et je suis decu de vous dire qu'il etait 23h55......l'heure de pointe legal etant depassé de 55min j'ai du rendre mon dossard..disqualifié aprés 23h55 de course....entre monts et merveilles...soleil et lune...froid et chaud...bitume et scories....galets et boue....entre moi et.....moi.....
Le Grand Raid 2007 restera un des meilleurs moment de ma vie..Tant au niveau humain...avec les visages que j'ai pu croiser durant ce periple,au niveau emotionel,avec tous les decors que j'ai pu traversé jusqu'a Cilaos,niveau physique..avec toutes les douleurs qui ont pu me faire remettre en question mais qui m'ont aussi fait du bien...c'est bizzar,je sais...niveau personel,en repoussant mes limites a chaque fois,parceque dans une course comme le Grand Raid si t'ecoute ton coprs,tu t'allonges par terre et tu ne repars plus......
Je suis faché avec lui...il m'a fait du mal et c'est pour sa que je l'ai promi de revenir en Octobre 2008 pour pouvoir faire explosé toute l'année 2008 qui m'ora servi d'entrainement....
J'aimerais tant pouvoir vous decrire cette course comme je l'ai vecu..Il n'ya pas de mot assez fort mais.....intense..incensé...imcomparable...magnifique...merveilleusement difficile...mais terriblement et indeniablement.....LE truc qu'il faut faire au moin une fois dans sa vie.........

le GRAND RAID c'est pire que la nicotine...pire que l'infidélité..quand on y a gouté 1 fois on ne pense qu'a ça.......
Et on ne peux plus s'en passer.....
ludovic... n° 1857...

Revenir en haut Aller en bas
 
mon grand raid 2007.....A LIRE !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWW.DIAGONALEDESFOUS.COM :: Calendrier Trail :: Trail et ultra-trail à l'ile de la Réunion :: La Diagonale des Fous :: Vos Récits...-
Sauter vers: